Sous l’impulsion d’ECOLO, le Conseil communal de Grez-Doiceau de ce mardi 26 mars 2016 a décidé à l’unanimité d’adhérer à la Convention des Maires pour le Climat et l’Énergie, rejoignant ainsi 7800 communes ou entités réparties dans le monde entier, dont notamment Ottignies-Louvain-la-Neuve, Chastre, Ittre, Chaumont-Gistoux, Huldenberg…

Adhérer à la Convention des Maires pour le Climat et l’Énergie, c’est se donner des objectifs ambitieux :

  • d’ici 2030, diminution de 40% d’émission de gaz à effet de serre ;
  • d’ici 2050, décarbonisation totale.

Adhérer à la Convention des Maires pour le Climat et l’Énergie, c’est agir de manière structurée et globalisée :

  • établir un bilan initial de la situation sur tout le territoire communal ;
  • élaborer, dans les deux ans, un plan d’action de l’énergie durable et du climat (Plan Climat), pour consommer moins d’énergie, pour accroître les sources d’énergie renouvelables dans la consommation finale d’énergie, pour augmenter la production d’énergie renouvelable locale ;
  • mettre en œuvre ce plan d’action ;
  • évaluer la mise en œuvre du plan d’action et l’atteinte des résultats, par un Centre scientifique indépendant.

Adhérer à la Convention des Maires pour le Climat et l’Énergie, c’est dès lors agir concrètement en optimisant

  • les infrastructures ;
  • l’environnement et la biodiversité ;
  • l’aménagement du territoire ;
  • l’économie ;
  • l’agriculture et la sylviculture ;
  • les services publics (approvisionnement en énergie et en eau, traitement des déchets, transports publics, santé…).

Adhérer à la Convention des Maires pour le Climat et l’Énergie, c’est agir en réseaux aux niveaux local, régional, national et européen.

À l’instar d’autres communes et selon les besoins dégagés par le bilan énergétique, Grez-Doiceau pourrait ainsi, parmi d’autres exemples de bonnes pratiques,

  • aider les ménages bénéficiaires du CPAS à mettre en œuvre des trucs et astuces pour l’utilisation rationnelle de l’énergie [Braives] ;
  • amener les écoliers à détecter les gaspillages énergétiques et à donner les solutions pour y remédier, avec une économie de 15% sur la consommation d’électricité des écoles [La Roche-en-Ardenne] ;
  • distribuer des bouteilles durables aux employés de la commune, ainsi qu’aux enfants des écoles primaires [Oud-Heverlee] ;
  • élaborer et réaliser un Plan communal cyclable [Wanze];
  • encourager les citoyens à mettre en œuvre des mesures écologiques dans et autour de leurs maisons, par différentes subventions [Neerpelt];
  • éteindre l’éclairage public entre minuit et cinq heures [Tervuren] ;
  • faciliter l’achat groupé de vélos électriques [Tervuren] ;
  • installer des capteurs photovoltaïques sur les toitures de bâtiments communaux [Molenbeek-Saint-Jean] ;
  • organiser une campagne de promotion des produits locaux [Heist-op-den-Berg] ;
  • proposer à des entreprises locales un « coaching énergétique » comprenant un audit énergétique et un plan d’action concret [Sint-Niklaas] ;
  • remplacer les technologies actuelles pour l’éclairage public par la nouvelle technologie LED [Wanze] ;
  • rénover des bâtiments communaux (isolation de l’enveloppe, changement de châssis, rénovation du chauffage et passage à l’éclairage LED) [La Roche-en-Ardenne] ;
  • replanter de manière intensive des haies (hêtre, charme, noisetier, sorbier, aubépine, cornouiller, etc.) [Hotton]…

D’autres mesures, plus importantes, pourraient également être implantées.

Share This