COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT

Ce dimanche 21 octobre 2018, les trois élus ECOLO issus du scrutin communal (Marie Smets, Laurent Francis et Sylvie Stenuit) ainsi que le conseiller sortant Louis Wyckmans, l’un des fondateurs de la locale ECOLO de Grez-Doiceau, ont reçu une délégation des pétitionnaires ayant lancé celle-ci via la plateforme change.org. Ce communiqué est conjoint entre la locale et la délégation.

La pétition a été lancée le lendemain même des élections, suite à l’annonce faite d’une coalition tripartite entre l’Alliance Communale (Sybille Bauchau, 8 sièges), l’Equipe (Nicolas Tancredi, 2 sièges) et ECOLO (Marie Smets, 3 sièges). La pétition, qui a reçu un rapide succès en montant en quelques jours à peine à plus de 1300 votes (soit davantage que les 1221 électeurs gréziens ayant porté leur voix à notre liste), demande que la voix de l’électeur soit respectée et qu’ECOLO porte son choix vers l’une des listes gagnantes du scrutin, à savoir Avec Vous (Alain Clabots, 9 sièges).

S’il est connu que la colère n’est pas bonne conseillère, les élus reconnaissent que cette pétition est l’expression démocratique, saine et salutaire d’une certaine vision de la politique communale. Notre groupe tient à rappeler que nous démentons fermement les propos qui ont été attribués à Marie Smets dans le live de l’Avenir le soir même des élections et qui servent de leitmotiv à la pétition, et qu’à aucun moment ECOLO n’a porté durant la campagne électorale le moindre message pour favoriser l’une ou l’autre coalition. Notre projet est celui de l’écologie politique, il se veut constructif et orienté vers le bien être du citoyen grézien.

Notre groupe admet néanmoins que la rapidité avec laquelle les négociations ont pu aboutir et la nature même de la coalition résultante peuvent avoir surpris ou choqué plus d’un observateur. Nous avons déjà stipulé par voie de communiqué au début de la semaine suivant la soirée électorale que ce choix fut difficile mais assumé. Nous apprenons de nos erreurs et dans l’entretemps avons davantage communiqué sur les raisons de ce choix qui ne sont qu’un signal d’orientation des discussions dans une direction possible, nous continuerons de le faire avec transparence et honnêteté afin d’apporter tous les éclaircissements souhaités. Cette transparence est essentielle pour renouer entre une partie déçue de notre électorat et les élus qui tiennent, quant à eux, à progresser dans le moment des négociations, encore en cours, en vue d’aboutir à un programme politique exhaustif marqué de l’empreinte verte. Nous pensons également qu’aux prochaines élections, il sera impératif de prendre le temps d’analyser à tête reposée l’état des lieux et des forces en présence avant tout engagement formel.

Dans un climat serein et d’écoute réciproque, nous avons pu nous entretenir deux heures durant avec la délégation. Nous avons été sensibles aux arguments avancés, tous motivés par différentes interrogations que se sont posées nos interlocuteurs. Nous espérons leur avoir transmis des garanties suffisantes que notre choix vise actuellement à construire sur un socle large les fondations d’une coalition dans laquelle les idées et les valeurs d’ECOLO seront traitées avec le respect qu’il se doit.

Notre groupe remercie l’ensemble des signataires de la pétition d’avoir permis de faire éclore la vigilance citoyenne sur les actions et les décisions qui seront prises par une future majorité. La démocratie et le contrôle citoyen sont des éléments indissociables de la bonne gouvernance prônée de manière générale par ECOLO, nous sommes dès lors heureux d’associer à cette démarche les citoyen•ne•s assurément et foncièrement soucieux et soucieuses de voir le futur programme politique refléter les orientations du développement durable et de la transition écologique pour lesquels elles et ils nous ont accordé leur confiance ce 14 octobre.

Pour conclure, citons Alexis de Tocqueville « Dans les démocraties, chaque génération est un peuple nouveau. »

Annexe : termes de la pétition

Après avoir tenu ces propos dans l’Avenir « Nous respecterons le choix de l’électeur et choisirons la liste qui aura le plus de voix », Marie Smets a retourné sa veste ce dimanche soir. En tant que Citoyen et Électeur grézien, on a décidé de lancer cette pétition pour que la Démocratie reprenne ses droits.  L’électeur Ecolo est trahi et le parti vainqueur est relégué dans l’opposition. Si comme nous, vous êtes en colère et souhaitez faire entendre votre voix une nouvelle fois, signez cette pétition pour qu’ECOLO Grez-Doiceau respecte ses engagements et la voix du peuple. (change.org)

 

Share This