Han Mannaert, candidate n°3, 32 ans, Pécrot.

Après vingt-trois ans en Flandre, sept ans à Bruxelles et encore un bel hiver en Suède, j’ai atterri il y a deux ans à Pécrot avec mon compagnon. Depuis, nous avons mis sur la terre grézienne un petit garçon, bien souriant et qui embrasse la vie.

Je suis enseignante dans le domaine de la mode et du design textile dans une Académie d’Arts Visuels en Région flamande. Je travaille également en tant qu’indépendante comme créatrice de mode, costumière et scénographe pour des théâtres de rue.

Par ailleurs, je suis professeur de yoga pour enfants, fondatrice des stages « Creayoga » pendant les vacances, organisés dans des fermes, des centres culturels, des écoles ou simplement dans la nature, et notamment à Grez-Doiceau.

Comme enseignante, artiste ou professeur de yoga, j’adore toucher un public transgénérationnel : des bébés, des enfants, des ados, des adultes y compris les plus âgés.

Jeune mère de famille, je trouve à Grez-Doiceau ce dont j’ai besoin : la nature et la culture. La première est à préserver et la deuxième révèle un fort potentiel de développement et de collaboration, dans des conditions écologiquement responsables.

Mes priorités sont de dynamiser la vie culturelle et le bien-être pour tous les âges et de mettre en avant des choix de comportements au sein de la commune, tant pour les adultes que pour les jeunes, afin d’améliorer le bien commun et la convivialité.

Share This