Ce 24 juin 2018, nous avons été averti de dégâts causés à une haie remarquable qui abritait des nombreuses espèces d’oiseaux à la rue du Grand Royal à Bossut. Elle a été ratiboisée et massacrée alors que nous sommes toujours en période de nidification des oiseaux. Après avoir été constater sur place les dégâts, nous sommes intervenus en fin de conseil communal pour informer de la situation et pour demander une réparation. L’acte doit être absolument sanctionné car il met en péril la protection de la biodiversité.

Il s’agit d’un arrachage non professionnel à la débroussailleuse d’une haie importante pour le maintien de la biodiversité dans notre campagne.

Voici l’intervention de notre conseillère Marie Smets en fin de séance du conseil communal de ce 26 juin 2018 :

J’ai pu constater hier après en avoir été informé par un habitant de dégâts causés à une haie remarquable à la rue du Grand Royal à Bossut. Il s’agit d’une haie sauvage composée de vieux saules têtards non entretenus, de ronciers, de sureaux et d’autres arbustes qui se trouve en plein champ dans un talus en contrebas de la route. Cette haie a un rôle important pour la biodiversité. Nous sommes en période de nidification des oiseaux. Tout élagage doit être évité au maximum.

L’endroit est connu par plusieurs ornithologues pour abriter des espèces en déclin actuellement dans nos campagnes, notamment les bruants jaunes, les rousserolles verderolles, les accenteurs et bien d’autres. Il y a déjà eu un comptage et pas moins de 32 espèces pouvaient y nidifier.

Les dégâts peuvent être considérés comme extrêmement graves. Cette haie est en péril si aucune réparation n’est faite. Les branches des saules sont littéralement arrachées et en proie aux maladies. Le passage de la débroussailleuse alors que l’endroit ne le nécessitait pas est très fâcheux. Y a-t-il eu une plainte de promeneur ? était-elle dangereuse pour la sécurité ?  Non, absolument pas.

Il y a également eu des dégâts par un passage antérieur de la débroussailleuse à une installation électrique en bordure du champ de blé un peu plus loin en face. 

Un constat devrait être fait. A défaut de pouvoir remettre la haie en état, vu les dégâts, un expert devrait être envoyé sur place avec les agents d’entretien des espaces verts pour soigner cette haie. Et, il y a du boulot sur près de 80 à 100 m de long.

A défaut d’expert, il serait intéressant de demander à un service externe qualifié.

Notre groupe tient à cette occasion à rappeler l’importance d’une bonne gestion des espaces verts et de l’entretien des bords de routes avec la nécessité de montrer le bon exemple envers les citoyens. Un calendrier d’entretien là où s’est nécessaire et une bonne méthode de gestion différenciée doivent être appliqués.

Tout ne doit pas être ratiboisé, ni désherbé ! Et si c’est nécessaire, pas n’importe comment !

Nous attendons donc un suivi au niveau communal et une action de réparation.

Share This