Suite au conseil communal de ce 26 juin, nous revenons ici sur nos prises de position pour les points relatifs aux projets de plaine de jeux aux Campinaires et à Nethen, à la mobilité sur la N25, à la piste cyclo-piétonne sur une partie du chemin des Ruhauts à Gottechain, au projet d’installation de modules de fitness pour créer un parcours sportif, santé et bien-être à Grez-Centre ainsi qu’aux travaux de réfection des entrées pavées du village de Bossut.

Globalement, nous regrettons un manque évident de préparation de part et d’autre des points présentés à l’ordre du jour, et des nombreuses confusions durant la tenue du conseil.

Les groupes de l’Alliance communale et de l’Équipe ont proposé différents amendements aux points ajoutés par plusieurs conseillers sur les modules de plaine de jeux. Nous les rejoignons sur la demande d’avis du conseiller en prévention de la commune afin de garantir le bon aménagement de ceux-ci et leur sécurité. Au niveau de la plaine de jeux à Nethen, la proposition d’une consultation locale est un principe auquel nous adhérons, mais qui n’était pas étayé quant à son application. Nous sommes d’ailleurs étonnés par le fait que les citoyens n’aient pas été consultés au préalable durant la législature. Certes, ces projets de plaine de jeux n’ont pas été réalisés en raison de l’absence de subsides et ont été remis à l’ordre du jour tardivement par l’opposition pour les réactiver.

Sur le point mobilité concernant la circulation sur la N25 et le projet du Ministre Carlo Di Antonio de confirmer la N25 comme étant une route pour automobile et donc d’y interdire la circulation des véhicules agricoles, nous avons adhéré à la demande du Collège communal de réaliser une étude approfondie afin de proposer des solutions raisonnables pour garantir la sécurité sur la N25 en permettant aux agriculteurs d’exercer leur métier. Nous avons saisi l’occasion de la demande du service régional pour appuyer la démarche déjà entreprise par l’échevin de la mobilité, Luc Coisman, et pour laquelle nous n’avons à l’heure actuelle toujours eu aucune suite de la part du service régional. Nous demandons donc d’insister encore afin d’apporter une réponse favorable à une limitation de vitesse, à aménager et sécuriser les entrées et sorties des villages de Bossut et Gottechain sur la N25, et de trouver rapidement une solution globale aux problèmes de circulation et des aménagements adéquats pour la chaussée de Wavre, la RN 268. Notre ajout et le point ont été acceptés à l’unanimité.

Au point ajouté par le conseiller de l’Equipe, Pascal Tollet, reprenant la réalisation d’un projet de piste cyclo-piétonne sur la portion du chemin des Ruhauts à Gottechain, nous pouvons être contents de voir à l’ordre du jour ce projet de liaison cyclable qui a déjà été étudié par les membres de la CLDR (Commission Locale de Développement Rural) sans être toutefois retenue comme prioritaire. Nous avons confirmé que l’idée est bonne mais qu’un contact avec le, ou les, agriculteurs devrait être nécessaire et que la continuité du chemin des Ruhauts, pour la partie entre la rue Jules Depauw et la rue Thomas Decock, doit être maintenue en chemin de promenade et ne doit pas être bétonnée car entourée des zones humides du Lambais. Une piste cyclable sécurisée le long de la N25 jusqu’à Hamme-Mille serait bien plus intéressante. Par conséquent, nous nous sommes abstenus sur le projet de délibération, en attente que les points soulevés soient résolus.

Concernant le projet d’installation de modules de fitness pour créer un parcours sportif dans les zones des Crayeux, du Centry et du Stampia, notre groupe peut soutenir le projet présenté par l’échevin des sports, Alain Jacquet. Nous avons toutefois noté un manque de réflexion globale à l’échelle de la commune, les modules prévus se trouvant tous à Grez-centre. Rien n’est proposé autour du Hall Omnisport, ni dans d’autres entités de la commune, et ces modules ne sont pas intégrés dans un parcours sportif, de santé et de bien-être. Comme pour tous les points présentés lors de ce conseil, les projets ont été peu soignés et peu finalisés. Il a été demandé d’y revenir au prochain conseil.

Pour terminer notre compte-rendu sur les points de ce conseil, la réfection des entrées pavées du village de Bossut et Pécrot est effectivement indispensable. Nous pouvons regretter que ce point n’arrive que maintenant juste avant la période électorale. Concernant la question de préserver ou non les pavés, nous sommes dubitatifs. L’essentiel est que les fondations soit stables et durables pour éviter de retrouver les problèmes actuels de déchaussement pouvant générer des accidents.

Pour clôturer, nous tenons à souligner notre position sur l’effet d’opportunité particulière résultant du départ du conseiller Pascal Goergen de son groupe politique et des perturbations qui en résultent au niveau de la majorité, fluctuant totalement à présent selon les dossiers proposés. Notre position sur les points du conseil ne préjuge en rien des collaborations qui pourraient résulter des élections d’octobre. Nous restons fidèles à nos valeurs et voulons poursuivre notre travail de conseiller en veillant à rester constructifs.

Share This